Joints

Dans la construction de bâtiments, les joints marquent la séparation entre deux espaces et contribuent, entre autres, à la durabilité de la structure. Ils remplissent donc différentes fonctions ; en fonction de leur rôle précis, on distingue 4 types de joints dans la construction.

Les rôles des joints

Les multiples types de joints (dilatation, retrait, rupture et construction) remplissent des fonctions différentes. Ils peuvent jouer jusqu’à 5 rôles différents dans une même construction, assurant ainsi la solidité et la durabilité des bâtiments.

Le béton est un matériau qui se dilate et se rétracte en fonction des variations climatiques. Ces modulations de comportement au sein de la structure peuvent entraîner des fissures, voire des soulèvements des supports ou des façades des bâtiments. Ce phénomène constitue un risque pour la stabilité des bâtiments et met ainsi en danger leurs occupants. Les joints laissent un espace pour la dilatation et la contraction du béton, afin de ne pas exercer de pression ou d’endommager la structure.

En plus de réagir aux changements de température, le béton se rétracte naturellement en séchant. C’est ce qu’on appelle le rétrécissement hydraulique et thermique du béton. Là encore, les joints peuvent être utilisés pour contrôler ce processus et ses conséquences sur le bâtiment.

Les joints peuvent également être utilisés pour prévenir les tassements différentiels des fondations. Ceux-ci sont causés par les forces verticales et horizontales exercées sur les fondations, ce qui peut les fragiliser.

Les joints peuvent également être installés pour limiter l’impact des vibrations liées à la circulation des machines, des engins de chantier et des véhicules divers sur la structure des bâtiments. En effet, les vibrations risquent, à long terme, de provoquer de multiples microfissures qui fragiliseront prématurément la structure des bâtiments.

Enfin, il est important de savoir que le vent exerce également une pression relativement forte sur les structures, en particulier les bâtiments élevés. Ainsi, les joints permettent d’atténuer les déformations qui résultent de cette pression.

Différent type de joint
Les différents types de joints

Les joints de dilatation :

Par rapport au bois et à l’aluminium, quels sont les avantages de la menuiserie PVC ? Le PVC est le matériau le plus utilisé pour la fabrication de fenêtres. Il est très apprécié pour son prix très abordable. Il est également connu pour ses propriétés isolantes (presque les mêmes que le bois).

Vous trouverez différentes qualités de PVC sur le marché. En choisissant la meilleure, vous pourrez bénéficier d’une bonne isolation phonique. Le PVC est également un matériau résistant aux chocs et aux intempéries. De plus, il ne nécessite pas d’entretien particulier. Il ne craint pas la pluie et s’adapte à tous les climats.

Joint de retrait

Les joints de retrait sont réalisés à l’aide d’une scie mécanique, entre deux joints de dilatation. Ils facilitent le retrait du béton (d’où le nom de joint de retrait), ce qui permet de contrôler l’emplacement et les effets d’un éventuel phénomène de fissuration sur le bâtiment.

Joint de rupture

Lorsqu’une structure est constituée d’éléments de poids différents, ou lorsqu’une autre lui est accolée, un phénomène de tassement différentiel peut se produire. Cela représente un risque pour les fondations du bâtiment, qui doivent être séparées au moyen de joints de rupture.

Joint de construction

Enfin, lorsque le bétonnage est arrêté pendant une longue période lors d’un chantier, des joints de construction sont réalisés sur les dalles de béton.

En fonction de la taille de la dalle de béton et de son utilisation future, des goujons peuvent être intégrés dans les joints de construction. Ces barres d’acier vont consolider la structure en reprenant les efforts de cisaillement d’une part et en permettant les mouvements horizontaux d’autre part.

Pour plus d’informations, n’hésitez pas à nous contacter.

Obtenez votre devis

Profitez d’un devis gratuit ! Notre équipe vous recontactera sous 48h maximum.