Isolation thermique

L’isolation est synonyme d’économies ! Aujourd’hui, l’isolation est une véritable source d’économies, peut-être la meilleure, et un passeport pour le monde du confort : celui du bien-être (thermique).

A quoi sert l'isolation de votre maison ?

L’isolation phonique et acoustique permet d’isoler des bruits extérieurs et intérieurs. Les nuisances sonores sont ainsi réduites, voire supprimées. L’isolation thermique vous protège de la chaleur en été et du froid en hiver. Moins de consommation d’énergie = moins de factures.

Une bonne isolation thermique limite les déperditions de calories et les échanges thermiques. Plus besoin d’augmenter le chauffage (gaz, électrique, fioul…) et de monter les radiateurs en hiver. Vous réduisez également votre consommation d’électricité en limitant l’utilisation de la climatisation en été.

Une maison bien isolée vous permet de réaliser des économies d’énergie. Vous bénéficiez d’un meilleur confort thermique dans votre logement, toute l’année. Voir le dossier : Les économies d’énergie.

Une démarche écologique

En réduisant votre consommation d’énergie, vous réduisez également les émissions de gaz à effet de serre. Et le réchauffement climatique, à votre niveau. Un geste écologique qui permet de préserver l’environnement et de réduire votre empreinte énergétique.

Que dit la réglementation sur l'isolation thermique ?

DPE : dans le cas d’une vente immobilière ou d’une location d’appartement, le propriétaire est tenu d’établir un diagnostic de performance énergétique (DPE). Ce document prend en compte la consommation énergétique de votre maison et la classe dans une nomenclature officielle, de la lettre A (faible consommation d’énergie) à la lettre G (mal isolé et donc très énergivore).

RT 2005 : la réglementation thermique 2005 prend en compte 3 critères (consommation d’énergie, température intérieure en été et ventilation/isolation/chauffage).

RT 2012 : cette réglementation exigeante ne concerne que les bâtiments neufs construits depuis 2013. La consommation d’énergie ne doit pas dépasser 50 kWh d’énergie par m² et par an.

Comment identifier les pertes de chaleur et d'énergie ?

Faites réaliser un bilan thermique par un professionnel.

Le bilan thermique vous permet d’optimiser la performance énergétique de votre logement. Le professionnel va vérifier que votre maison est conforme à la réglementation en vigueur.

Il recherchera les sources de déperdition de chaleur et calculera vos besoins réels en chauffage et votre consommation annuelle. Le bilan permet également de détecter les éventuels produits toxiques (chaudière ou poêle mal réglés = intoxication au monoxyde de carbone). Après avoir réalisé son audit, le spécialiste de l’isolation thermique vous donnera le résultat et ses recommandations pour une maison mieux isolée.

Lutter contre les ponts thermiques

Les ponts thermiques sont les points de la construction où la barrière isolante est rompue et par lesquels la chaleur s’échappe facilement.

Ils créent des zones froides et favorisent l’apparition de condensation et de moisissures. Ils sont généralement situés aux points de jonction (murs et planchers, nez de dalles, toiture, angles) de la construction.

Mais aussi au niveau des ouvertures mal calfeutrées, des vitrages, des coffres de volets roulants non isolés, des entrées d’air, des conduits de cheminée, etc. En les réduisant au maximum, on obtient un très bon niveau d’isolation. Pour remédier aux ponts thermiques, il est nécessaire d’isoler de manière continue, en calfeutrant au maximum les liaisons entre les éléments de la structure.

Identifier les zones faibles

Pour détecter les ponts thermiques, cherchez les passages d’air (devant les murs, les encadrements de portes et de fenêtres) avec une bougie. La flamme vacille-t-elle ? Y a-t-il un passage d’air ? Vérifiez la température des murs. Si le haut du mur est froid et le bas plus chaud, l’isolant s’est détaché et s’est tassé dans le bas du mur. Ce phénomène est fréquent lorsqu’il a été agrafé plutôt que punaisé : les agrafes rouillent et se dégradent.

Comment isoler efficacement sa maison ?

Quelles sont les zones à isoler en priorité ?

Selon l’Ademe (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie) : ” 30 % de la chaleur s’échappe d’une maison mal isolée par les combles et la toiture (c’est la priorité en termes d’isolation), 25 % par les murs, 10 ou 15 % par les fenêtres et 7 ou 10 % par les sols “. Le projet d’isolation thermique prend donc en compte les différents éléments du bâtiment : murs, portes et fenêtres, toiture, planchers et planchers intermédiaires.”

Isoler en priorité la toiture et les combles car l’air chaud monte et s’y dépose naturellement. *Chassez les courants d’air. Une enveloppe hermétique avec une bonne circulation de l’air (ventilation mécanique efficace) nécessite une mise en œuvre soignée, du toit aux fondations de la maison. Sous-toiture, pare-vapeur régulateur d’humidité, isolation thermique performante, calfeutrement des raccords, finitions soignées….

Pour plus d’informations, n’hésitez pas à nous contacter.

Obtenez votre devis

Profitez d’un devis gratuit ! Notre équipe vous recontactera sous 48h maximum.