Les bonnes questions à se poser avant de créer sa salle de bains

Petite ou grande, votre salle de bains doit être conçue pour être pratique, sûre, confortable et agréable. Installation électrique, plomberie, sanitaires, rangements, éclairage… les questions à se poser sont nombreuses. Allons à l’essentiel ! S’agit-il d’une véritable création ou de la transformation d’une salle de bains ? Dans les deux cas, faites un plan à l’échelle de votre salle de bains en indiquant l’emplacement de la porte d’entrée et son sens d’ouverture. N’oubliez pas la fenêtre si la pièce en est équipée.

La variété des formes et des tailles des équipements (douche, etc.) offre de multiples possibilités d’aménagement. Pensez aux modèles d’angle, très pratiques dans les espaces restreints.

Nous nous chargeons de mettre votre appartement neuf ou ancien à votre goût et aux normes, afin d’améliorer votre confort et votre bien-être. Rénover entièrement un appartement (rénovation complète), ou seulement une pièce (rénovation partielle) n’est pas une tâche facile et nécessite l’intervention de plusieurs professionnels du bâtiment. Nous vous recommandons de contacter un expert Thalius près de chez vous afin de lister les travaux à réaliser et d’en estimer le coût. Vous connaîtrez alors toutes les solutions de réhabilitation possibles et les aides dont vous pouvez bénéficier.

Entreprendre des travaux dans un logement situé dans une copropriété nécessite une certaine connaissance de la réglementation, des procédures et des étapes à suivre pour une rénovation en douceur ! Quelles sont les étapes de la rénovation d’un appartement ? Comment estimer mon budget ? A quelle entreprise de rénovation dois-je faire appel pour ma rénovation intérieure ? Pour cela, découvrez nos conseils et préparez parfaitement votre chantier pour une rénovation d’appartement 100% réussie !

Que puis-je mettre sur les murs ?

Comment concevoir les systèmes d’eau et d’électricité ?

Photo de deux mains tenant un robinet de salle de bains

Dans le cas d’une création, il est judicieux de rapprocher au maximum les points d’eau pour limiter la longueur des tuyaux à poser. Pour réaliser l’installation, vous avez le choix entre plusieurs matériaux : cuivre, PER, multicouches.

Dans une salle de bains à rénover, vous pouvez partir des circuits existants et, si nécessaire, les modifier pour les adapter au nouvel aménagement.

Pour l’électricité, vous devez respecter les règles de sécurité en vigueur (norme NF C 15-100).

Les règles de sécurité électrique sont complexes. Que faut-il exactement dans la salle de bains ?

Une liaison équipotentielle locale (câble jaune/vert de 2,5 mm2) est obligatoire pour protéger les éléments métalliques (tuyaux, châssis…) présents dans la pièce.

La norme NF 15-100 divise la salle de bains en 4 niveaux de protection, de 0 à 3. Elle précise les matériels électriques qui peuvent être installés ou non et les niveaux de protection à respecter (indices IP…).

Quels matériaux choisir pour la douche, la baignoire et le lavabo ?

Acier ou fonte émaillée, céramique, résine synthétique… le choix détermine la résistance aux chocs et aux rayures, le confort d’utilisation (son, propriétés thermiques…), les conditions d’entretien, etc.

Il est également nécessaire, notamment pour la baignoire et le bac à douche, de s’assurer que le sol est capable de supporter son poids à pleine charge.

Création salle de bain
Création salle de bain

Baignoire ou douche, qu'est-ce qui est le mieux ?

Dans une petite salle de bains, il faut souvent faire un choix : la baignoire pour la détente et pour les enfants ou la douche pour la course du matin. Le bon compromis : un modèle intelligent 2 en 1.

Et si vous rêvez d’une baignoire îlot, il existe un modèle d’angle à la fois esthétique et peu encombrant.

Qui utilisera la salle de bains ?

Il est important d’adapter l’aménagement à tous les utilisateurs réguliers de la salle de bains : parents, enfants, voire grands-parents, en tenant compte des capacités physiques de chacun. Cela peut nécessiter l’installation d’équipements spécifiques : douche à l’italienne, barres de maintien, etc.

En termes de rangement, faites le point sur vos besoins : rangez les produits de toilette de chacun, stockez la réserve de serviettes de toilette, entreposez le linge sale, voire consacrez une buanderie.

Quel lavabo choisir ?

Il existe une différence entre le lavabo – sur pieds, sur colonne ou seulement suspendu – et le lavabo intégré au plan de toilette, posé dessus ou encastré dans un meuble spécifique. Les deux sont disponibles en version simple ou double, dans de nombreuses dimensions.

En termes de style, le lavabo se prête généralement aux ambiances classiques ou rétro, tandis que la vasque est plus contemporaine.

Quelles sont les possibilités de rangement pour la salle de bains ?

L’armoire de toilette, avec miroir et éclairage intégrés, reste un grand classique. Il est placé au-dessus du lavabo.

Le meuble sous vasque s’adapte facilement à l’espace disponible. Ouvert, avec des portes et/ou des tiroirs, vous pouvez ajouter une ou deux colonnes de rangement.

Étagères de douche, patères, porte-serviettes… viendront compléter l’aménagement.

Quel type d’éclairage est nécessaire ?

Un éclairage général sous forme de plafonniers, de suspensions ou de spots encastrés est indispensable.

 

Au niveau du lavabo, prévoyez une lumière vive mais non éblouissante (appliques, spots, bandeaux lumineux, miroir éclairé…) pour se raser, se maquiller… et flatter le teint.

En complément, l’éclairage encastré dans les niches créera une belle ambiance lumineuse.

La norme de sécurité électrique NF C 15-100 A5 (nouvelle version) précise les équipements électriques autorisés dans la salle de bains et les niveaux de protection à respecter : par exemple, IPX5 (TBTS) dans le volume 1, IPX4 dans le volume 2, IPX1 dans le volume 3…

Création salle de bain

Comment chauffer et ventiler efficacement ma salle de bains ?

Le sèche-serviettes est idéal : électrique (avec ou sans fonction de soufflerie), électrique (avec ou sans fonction de soufflerie) ou électrique (avec ou sans fonction de soufflerie).

Vous pouvez le programmer pour chauffer au bon moment et faire des économies d’énergie. Autres solutions : le plancher chauffant électrique (gain de place) ou des solutions d’appoint (radiateurs infrarouges…).

Un radiateur à eau chaude ou un plancher chauffant fonctionne tant que la chaudière est allumée. Un chauffage d’appoint est nécessaire pour chauffer en intersaison.

Pour évacuer l’air humide : la VMC ou le ventilateur, à choisir en fonction de la taille de la pièce. Si vous avez une fenêtre, pensez à l’ouvrir : la ventilation naturelle a toujours fait ses preuves !

N’hésitez pas à nous contacter pour plus d’informations.

Obtenez votre devis

Profitez d’un devis gratuit ! Notre équipe vous recontactera sous 48h maximum.