Créez la cuisine de vos rêves

Votre cuisine vert olive et orange est devenue incontrôlable ? Vous emménagez et la cuisine est vide à l’exception du meuble de l’évier ? Le stress… Pas tant que ça. Il suffit de suivre les conseils des architectes pour repartir du bon pied. Commencez par prendre les mesures de la cuisine avant de dessiner le plan et de choisir l’ambiance. N’oubliez pas de fixer votre budget.

Vous êtes prêt à vous lancer dans ce projet de cuisine, manches relevées, crayon derrière l’oreille et laser en main. Lorsque les mesures sont prises, pensez à la place de la cuisine, à son importance pour vous. Pensez grand (ambiance, aménagement) avant de vous attaquer aux détails (triangle d’activité, éclairage). Suivez les conseils des architectes pour ne pas manquer d’étape : 

  1. Mesurez la cuisine

Que vous conceviez la cuisine vous-même ou que vous fassiez appel à un professionnel, tout commence par la prise de mesures de la pièce et le recensement des poutres, des canalisations d’eau, des prises et tableaux électriques… Vous pouvez le faire à l’ancienne avec un mètre ruban, un crayon, une feuille de papier, ou à l’aide d’un laser, qui vous permet de voir rapidement si un mur est droit ou non. 

Sur les sites internet de certaines marques, vous trouverez des tutoriels sur la façon de prendre les mesures de votre pièce. En cas de doute, demandez à un professionnel (cuisiniste ou architecte) de vérifier. Car de mauvaises mesures impliqueront une mauvaise commande et donc une mauvaise installation. 

Passez ensuite au plan papier ou en ligne grâce aux nombreux logiciels 3D proposés par les magasins spécialisés. 

  1. Interrogez-vous sur la place de la cuisine

Faites la liste de vos attentes (j’aime/j’aime pas) et de vos besoins : un évier à 1 ou 2 bacs ? Un lave-vaisselle ? Le type de cuisson (électrique, gaz…) ? Une table ? Combien de sièges ? 

Confrontez vos envies à votre façon de vivre dans votre cuisine. Les gourmets rêveront d’une cuisine spacieuse tandis que les ascètes se contenteront du minimum. A partir de là, on peut définir l’emplacement et la place de la cuisine. Testez différents agencements à l’aide d’un logiciel de conception 3D en ligne. Cette étape est indispensable avant de se fixer sur l’aménagement définitif de la cuisine en fonction de la forme de la pièce (carrée, en longueur, ouverte sur le salon…) et de sa surface : I, L, U, avec un îlot central… Quel que soit votre choix, l’important est qu’il corresponde à votre mode de vie. 

  1. Déterminer l’ambiance de la cuisine

Choisissez le style de votre cuisine : campagnard, design, moderne, contemporain, chaleureux, professionnel… Vous pouvez concevoir votre propre cahier de style. D’une part, il vous permettra de compiler les ambiances qui vous plaisent, et d’autre part, il fera gagner du temps au professionnel auquel vous ferez appel. Car entre notre vocabulaire et son jargon, il y a parfois un monde. Un peu comme chez le coiffeur : avez-vous déjà remarqué que – à moins de montrer une photo – le coiffeur ne comprend jamais ce que vous lui demandez ? 

  1. Fixez le budget de la cuisine

Une fois l’ambiance choisie, faites la liste des matériaux et des revêtements qui vous plaisent pour les meubles, le plan de travail, la crédence, le sol et les murs. Puis comparez-les : il y a le rêve et la réalité. Si le granit du plan de travail est hors de votre budget, laissez-vous tenter par le stratifié, qui peut parfaitement l’imiter.  

Pour limiter les coûts, faites le point sur tout ce que vous pouvez conserver (le carrelage au sol, certains appareils électroménagers, les chaises, etc.) ou simplement améliorer (repeindre la crédence et les murs, recouvrir l’évier d’une résine qui lui donnera une nouvelle jeunesse, etc.) 

En ce qui concerne l’électroménager, sachez que les grands groupes ont souvent plusieurs marques : du plus haut de gamme au meilleur rapport qualité-prix. Pour le mobilier, les grands noms proposent des modèles originaux et des matériaux remarquables, mais le coût peut être exorbitant. Optez donc pour la grande distribution, qui n’est pas en reste par la diversité des modèles, ou mélangez marques de renom (façades) et marques de distributeur (armoires). Au budget que vous vous êtes fixé, ajoutez 10% pour les imprévus, les finitions, les raccordements, etc. 

Finalement, installer la cuisine soi-même sera moins coûteux que de faire appel à un professionnel. Mais attention aux tracas, la tâche peut être difficile pour les non-professionnels ! Si vous décidez finalement de faire appel à un professionnel, un cuisiniste ou un architecte, faites le tour du marché et comparez les devis. Mais pas seulement. Testez-le pour évaluer ses compétences. Assurez-vous qu’il vous écoute et qu’il tient compte de vos spécifications. Enfin, ne signez rien avant qu’il ne vienne chez vous pour vérifier les dimensions. Cela confirmera son professionnalisme. 

  1. Concevez la cuisine en détail

Il est temps de passer à la disposition des éléments à l’intérieur de votre cuisine, en optimisant le triangle d’activité (cuisson, lavage, etc.), 

Pour limiter la nécessité de se déplacer lors de la préparation des repas. L’éclairage doit être fonctionnel : si les spots encastrés dans le plafond sont passés de mode, les suspensions articulées sont plus design, ainsi que les LED sous les meubles hauts pour éclairer le plan de travail. La lampe de hotte combine fonctionnalité et éclairage d’ambiance, comme la lumière indirecte provenant de l’intérieur d’un placard en verre. Les lampes décoratives pour la cuisine se présentent sous différentes formes (un lustre, un bel objet…), dans des couleurs vives qui s’illuminent d’elles-mêmes. 

N’hésitez pas à nous contacter pour avoir plus d’informations.

Obtenez votre devis

Profitez d’un devis gratuit ! Notre équipe vous recontactera sous 48h maximum.